Mes mains d’infirmière pour soulager mes patients africains.

mes patients après matchma salle de soins et massagematériel de soinsétat cutané de Jasmine le 11.02

Mes mains d’infirmière pour soulager mes patients africains.

 

Il est 7h du matin, je suis réveillée depuis 5h30 avec les cloches de l’église. Je me prépare à rejoindre mon petit bureau d’infirmerie que nous avons aménagé avec la table de massage et tout le matériel de soins et médicaments reçu par mes chères collègues de Nomad, les pharmacies, les amis qui ont fait des dons.

Mon premier patient arrive…. une grosse plaie au genou suite à un accident de moto. La plaie évolue bien et je suis heureuse car mon patient marche mieux et souffre moins. Son grand sourire me rassure sur la bonne évolution.

2ème patient : un homme un peu âgé qui lui aussi a eu un accident de circulation…. une moto-taxi l’a bousculé et lui a roulé sur la jambe. Il faut préciser que les motards sont les rois de la route ! L’homme assez pauvre ne peut se payer les frais médicaux malgré une plaie au tibia profonde et infectée. Tout en prodiguant des soins, je donne des conseils et prépare dans un petit sachet quelques médicaments contre la douleur,un peu de pommade  pour lui permettre de travailler toute la journée.

Vient le tour des malades qui souffrent de maux de dos. Les conditions de vie, les routes sont si difficiles ici que les personnes souffrent beaucoup. Je leur offre un temps de massage, et d’un coup, toute la salle sent le fameux Perskindol. Le massage n’est pas une pratique courante ici et la population est plus en état de survie, peu de confort et les notions de bien-être sont peu connues.

Tout en faisant voler mes mains sur leurs corps douloureux, je leur offre mon écoute, ma présence, mon amitié. Le toucher est important pour se mettre en communion avec l’autre. Nos couleurs de peau sont si différentes, mais nos coeurs battent à l’unisson.

Après le massage, je leur offre un temps de repos avec une musique douce et apaisante.

Quel peut être plus beau cadeau que ces personnes qui repartent avec un sourire et me disent MERCI DA VERO, tu nous a soulagés, tes mains nous font du bien

Hier, après nos activités, nous nous retrouvons avec Laure et partageons nos expériences. Elle me dit avec une voix émue : tu sais maman, à l’école il y a une petite fille toujours triste, qui ne participe pas aux activités. Elle est couverte de plaie sur le corps et souffre beaucoup. J’ai demandé à la maîtresse et directrice de l’école Mama Gina si tu pouvais venir soigner cette petite fille. Ohhhh  mon coeur de maman a été émerveillé devant ma grande fille et sa réaction face à la souffrance de cette fillette. Elle a été touché par cette petite princesse fragilisée. Je vais soigner cette petite patiente de 3 ans afin de lui redonner la joie de vivre et le sourire.

 

 

 

 

 

0 Réponses à “Mes mains d’infirmière pour soulager mes patients africains.”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




" Qui voyage ajoute à ... |
LOCATION MAISON DE VACANCES... |
Les randos de Jérome et Vir... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voyage en équateur
| Les frenchies chez les Roug...
| BLEU MARINE