Véro et la montagne de cartons

 

Il y a quelques semaines, Véro et nous nous débattions avec les cartons de matériel scolaire, médical, vestimentaire et de football que nous avions reçu. Notre sous-sol et notre garage marinois avait été transformé en hangar de marchandises en partance pour Ruyigi, via Dar es-Salaam.

Eh bien, figurez-vous que ce travail de classification et d’étiquettage ne correspondait même pas à un début d’échauffement. Depuis ce matin, Véro a trouvé mieux, plus, plus haut. Presque une devise olympique sur les collines de l’Est du Burundi.

Faut dire que Maggy compte sur elle. La mission qui lui est impartie: ouvrir, vérifier, stocker logiquement un hangar de matériel médical. J’ai bien écrit un hangar: si l’on prend une autre échelle de valeur, notre garage était une SMART et le hangar de Ruyigi, un quarante tonnes avec deux remorques. Pour être plus précis, le dépôt affiche une vingtaine de mètres de large pour une trentaine de long. Hauteur: 9 mètres au centre du toit. Pour un total de plusieurs dizaines de mètres cubes dont la seule règle semble être l’anarchie…

Le ventre de ce géant de briques rouge paraît insatiable. À vue de nez, on doit y trouver pas moins de 3000 cartons de toutes tailles et de toutes formes. Le contenu lui est encore plus varié. Il a été envoyé par des hôpitaux, des gouvernements occidentaux, des organisations d’aide humanitaire du monde entier.

Véro a donc plongé dans cette mer, ce matin à 10 heures. Mais avant de déplacer les choses, il a fallu que le responsable du stock engage une dizaine de personnes pour la matinée, histoire de faire de la place pour ordonnancer le tri. Mis à part quelques éléments d’un ou deux mètres cube, tous les cartons et tous les contenus sont disparates.

Ce mardi après-midi, Véro est seule dans le hangar. Depuis le coin de la porte, on peut l’observer qui secoue la tête. Pour avancer, elle doit parfois rogner un brin, que dis-je, amputer sa méticulosité. Les cartons, après avoir traversés la planète, sont souvent dans un sale état. La poussière, cette fameuse poudre de terre rouge, se glisse partout. Tout ce qui n’est pas stérilement emballé dans un sachet plastique en porte la trace. On trouve de tout: de la chaise roulante à la table d’opération, de lévier à la chaise de dentiste, du pansement aux seringues en passant par les médicaments.

Puis il y a le reste. Ces « trucs » qui font de l’Afrique la poubelle du monde. Matériel rouillé, peut-être utilisé par l’armée russe durant la Première guerre mondiale. Lunettes rayées, tordues ou sans verre, pansements tellement sales qu’on ne les utiliserait même pas comme combustibles. De quoi se révolter.

Véro, cet après-midi, est donc seule dans le hangar. La raison en est simple: pour trier, il faut savoir à quoi servent les instruments, pansements et médicaments.Voilà pourquoi Maggy lui a demandé d’effectuer ce travail. Ici, les gens qui peuvent déterminer cette utilité ne sont pas légion. Et ils arpentent souvent le terrain.

Mais demain, une fois la première organisation mise en place, notre infirmière pourra compter avec l’appui d’autres bras et d’autres yeux. Du moins, je l’espère. Autant que Véro espère recevoir les armoires qu’on lui a promi pour ranger le contenu de sa montagne de cartons.

Patrick

PS: n’hésitez pas à lui laisser des messages d’encouragement!!! Jamais je n’ai regretté de ne pas avoir encore la possibilité de glisser une image sur ce blog…

9 Réponses à “Véro et la montagne de cartons”


  • Patrick,
    Une fois de plus, je suis en admiration de votre sens de la narration. J’ai l’impression d’être à vos côtés…
    Merci de nous raconter vos aventures. Par ailleurs, j’ai hâte de les partager avec vous. Véro aura le soutien de 2 infirmières à notre arrivée, ca lui fera surement plaisir.
    Avez-vous besoin de quelque chose de particulier? Matériel ou autre?
    Pensez-vous que de nouvelles queues de billard pourraient faire plaisir à Prosper?
    N’hésitez pas à me tenir au courant…
    dans une semaine, nous serons quasiment à vos cotés
    Bien à vous,
    Fabian

  • Ndabihonge Alexis

    Merci pour cet article.Même si je vous avez pas encore envoyé un message faute de temps,je suis votre voyage d’une façon ou d’une autre.C’est bien de savoir le travail qu’on fait à la Maison Shalom.Pour les choses que les gens envoient en Afrique,non seulememt l’Afrique est devenue la poubelle de l’occident,on devrait comparer la valeur des choses qu’on envoie et le prix du transport des conteneurs de l’Europe jusqu’au Burundi.Heureusement qu’il y a des gens qui peuvent le constater.Faut-il dire comme nos encêtres que » Uwutigaba atigaburira? »Pas du tout car à chaque problème,avec la volonté,il ya un rémède.
    A véronique je lui souhaite le courage,à Tibaut et Bastien un très bon appetit pour les brochettes de chévre et à Laure un bon apprentissage de la dense traditionnelle burundaise de la région de Ruyigi(Umutsibo).Bon séjour à la maison shalom et moi vous avez le travail qui m’attends dès la semaine prochaine vous pourrez voir le fruit sur : http://www.maisonshalom.net
    Je vous attends impatiemment.

    Alexis NDABIHONGE

  • Coucou! Message pour Véro:
    Voici venue ton heure de spécialiste médicale!Tu t’en sortiras sans difficultés majeures , j’en suis convaincue!! Tu es une pro infatigable! Gros bisous
    Les Della Five

  • LAURA,OLIVIER,TIFFANY,LOÏC

    salut veronique si tu avais ete plus pret je serais venue volontier t’aider pour ta montagne de cartons car je suis en vacances alors j’aurais eu du temps…
    alors bon courage je te soutiens moralement !!!!
    gros bisous a vous tous de toute la famille junod

  • LAURA,OLIVIER,TIFFANY,LOÏC

    SALUT VERONIQUE TE SOUTENONS PSICOLOGOQUEMENT DANS TA MONTAGNE DE CARTONS … DOMMAGE QUE NOUS SOYONS TROP LOIN AUTREMENT JE PENSE QUE TU AURAIS EU DES PROPOSITIONS D’AIDE A BIENTOT GROS BISOUS A TOUS ET BON COURAGE DE LA FAMILLE JUNOD

  • Hello la grande famille Oberli et tous les autres,
    J’espère que Véro n’est pas trop découragée pour le rangement et le trillage de tous ces cartons ? Est-ce que les armoires sont arrivées ?
    Les Chutes de la Karera devaient être très belles, puisque Bastien l’a murmuré dans l’oreille de sa maman !
    Que de découverte après une semaine. Jouer au billard au Cabaret pour Bastien et Thibaud et déguster des brochettes de chèvre. Découverte de la danse pour Laure .Quelles aventures !
    Il reste encore beaucoup de travail pour l’hôpital Rema. Espérons que tout sera prêt pour le 27 juillet ?
    Contente pour les nouvelles de toute la famille.que Patrick nous apprend.
    Bien en pensées avec vous.
    Je vous embrasse . Avec mes amitiés.
    Nadège
    Toujours impatiente de suivre vos aventures………………..!

  • Chère Véro, Cher Patrick,

    Que d’images me reviennent quand je lis vos nouvelles!

    C’est aussi en silence que j’ai visité les différents services de l’hôpital de Tougan dans le Nord Est du Burkina ne croyant pas que ce que je voyais était vrai…la vétusté des installations, la détresse des malades, les gros ventres des enfants malnutris, le matériel médical d’un autre âge…Je me souviens être restée à l’écart des autres parce qu’il me fallait digérer ce que j’étais en train de voir…
    Du milieu médical et avec nos standards européens de luxe, il est impossible d’imaginer ce qu’est un hôpital en Afrique et pourtant ce sont bien là leurs structures de soins, celles qui leurs sauveront peut-être la vie.
    Après cela nos revendications de luxe en matière de santé deviennent très dérangeantes et les plaintes du quotidien pour de petites bobos peuvent ensuite agacer…

    Comme toi Patrick, il m’a été impossible de photographier ces mères et ces enfants auxquels je ne voulais pas voler encore plus de dignité.
    Dans la carrière de Pissy ensuite c’est après insistance du personnel de Terre des hommes que j’ai finalement photographié ces forçats du travail. Nous sommes en effet très gênés de prendre ces clichés et en même temps pour eux, c’est grâce à ces images que nous pourrons témoigner en Europe de ce que nous avons vu et tenter de faire changer la situation.

    Apprendre aux mamans comment nourrir convenablement leurs enfants avec les aliments à disposition est essentiel! Cette éducation prendra du temps mais diminuera le risque de malnutrition liée aux carences alimentaires sévères. Un enfant malnutri est une aberration de ce monde et tout doit être fait pour que ce droit élémentaire d’alimentation soit respecté! Bien sûr, l’Afrique est très démunie en ressources et ce d’autant plus avec les sécheresses réitérées! Mais gardons espoir, un avenir meilleur peut être envisagé!

    Je voulais aussi souhaiter beaucoup de courage à Véro pour son travail de tri. Ce n’est bien sûr pas le plus amusant mais visiblement tu étais attendue avec tes compétences médicales pour trier le bon du moins bon!
    J’espère qu’ensuite tu pourras aller vers les malades et serrer très fort les enfants!
    Un conseil…prends chaque sourire comme un cadeau, donne-leur ton énergie et ta bonne humeur comme un espoir mais ne t’attache pas trop même si c’est très difficile!
    Si je te dis cela c’est parce que j’ai appris une mauvaise nouvelle ce matin et c’est le coeur triste que je t’écris ces quelques lignes…en octobre dernier, lors de notre voyage à Madagascar, nous avions rencontré une fille de 13 ans qui était venue se faire soignée en Suisse pour une prothèse cardiaque. Elle avait passé sa convalescence à Massongex et était rentrée fin 2005 chez elle. J’ai appris qu’elle était décédée…c’est pour moi très dur car avec Olivier nous nous étions promis que ce n’était pas un adieu que nous lui faisons mais juste un au revoir et nous voulions aller la voir avec les filles…la vie et sa maladie en ont décidé autrement!!
    C’est aussi cela l’aide humanitaire…être porté par de magnifiques projets et avoir beaucoup de satisfaction mais aussi connaître de grandes tristesses.

    Je vous souhaite à tous de continuer cette mission aussi bien que vous l’avez commencée! Profitez-bien de tous les moments que vous vivez là-bas et qui resteront à jamais gravés dans vos mémoires.

    Avec toute mon amitié,

    Christine

  • Grand-papa , grand-maman

    Hello Véro,

    Bon courage Véro pour la montagne de cartons,dis toi que ça en vaut la peine.Nous prenons beaucoup de plaisir à vous lire chaque soir.Bisous à tout le monde…

  • Isabelle, Hervé, Loïc, Kevin

    Nous aussi on vous soutient depuis Marin, nous sommes de tout coeur avec vous.
    Nous vous souhaiton beaucoup de courage pour tout ces cartons. Je vous soutiens plus particulièrement car moi aussi j’en distribue et j’en classe quelques centaines par jour.
    Gros bisous depuis la Suisse

    P.S. Pour les footeux Oberli, j’ai eu une pensée pour vous lorsque je suis allé voir le matc Liverpool-Werder-Brême.
    Pour info Liverpool a gagné 3 à 2

    Les Lenweiter’s

Laisser un Commentaire




" Qui voyage ajoute à ... |
LOCATION MAISON DE VACANCES... |
Les randos de Jérome et Vir... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Voyage en équateur
| Les frenchies chez les Roug...
| BLEU MARINE