Découvertes et nombreuses questions

Voilà bientôt une semaine que nous sommes ici !! que de découvertes, de changements et de rencontres ! Heureusement que Patrick est là pour écrire-décrire, raconter, jusqu’à tard dans la nuit, notre nouvelle vie, ici à Ruyigi. Je n’ai pas ni le style, la manière attrayante de Patrick pour vous transmettre par des mots ce que je ressens. Je peux juste vous dire que je suis chamboulée par tout ce que que je n’ai pas encore endosser ma blouse d’infirmière, ce qui en soit me fait une petite frustration ! Mon rôle ici est plus un rôle de conseillère en soins infirmiers et Maggy m’a intégrée dans le groupe responsable de l’hôpital REMA. Janvière, la directrice y travaille d’arrache-pied depuis de longs mois. Chaque jour, nous reprenons les plans du chantier et nous nous attardons devant chaque détail, car c’est le dernier moment pour faire les changements !Après avoir consulté les plans sous toutes les coutures, nous voilà partis pour le chantier, longeant une route rouge-ocre, couleur de la terre du Burundi; des centaines de personnes y marchent toute la journée, portant leur outils, leur récoltes; des mamans avec leur bébés enveloppés dans des pagnes multicolores … et des vélos … partout des vélos … avec des chargements si lourds qu’on ne peut pas imaginer ……… je vous promets qu’ils mériteraient largement de gagner les étapes de montagnes du Tour de France !! Bref, nous arrivons sur le chantier et des centaines de personnes (hommes et femmes) travaillent sous le soleil: maçons, porteurs de pierre, porteurs d’eau, carreleurs, menuisiers, ils sont tous couverts de poussière rouge, mais sans relâche, ils travaillent car, le 27 juillet aura lieu une petite cérémonie en faveur de l’inauguration de l’hôpital REMA (qui sera fonctionnel en décembre). Mais d’ici là, il faut terminer les bâtiments, terminer les apports d’eau, l’électricité, les nombreuses salles d’eau et WC. Et ensuite, il faudra installer tout le matériel médical qui est stocké dans des containers. Des centaines de matériaux ont été envoyés, mais pas encore testés. Tout est étiquetté mais il faudra des jours et des jours de travail méticuleux pour installer le matériel de radiologie, des urgences, de l’hôpital de jour, de la pharmacie, de la kinésithérapie ………… je ne vous décris pas plus la situation, mais c’est un travail de titan qui attend encore toute l’équipe de la Maison Shalom. Cet hôpital pourra offrir des soins de qualité à toute une population qui en a grandement besoin. Chaque jour m’apporte son lot de questions, d’interrogations. Je croise chaque jour des centaines de personnes, aux visages si différents. Bien sûr, il y les regards curieux des enfants qui croisent les Musungus, mais il y a ceux des adultes, des jeunes qui ont vécu des années de guerre, de misère, de maladie ! Ai-je droit de leur dire JAMBU avec un grand sourire et d’attendre quelque chose en retour? Dans leur regard, nous pouvons lire beaucoup de choses et je vous jure que les larmes me montent souvent aux yeux (en Afrique, on ne pleure pas) alors, c’est le soir que toute l’émotion vécue dans la journée peut ressurgir et être exprimée. Nous avons la chance d’être très bien entourés par les personnes de la Maison Shalom. Nous sommes accueillis si gentillement, chacun prend du temps pour nous. Maggy, malgré un agenda bien rempli nous accompagne, nous explique, nous raconte son histoire, l’histoire de tous ces enfants. Nous pouvons poser de questions, échanger nos impressions; tout cela est d’une grande richesse et d’une profondeur inégalable. Voilà, pour cette semaine. Je souhaiterais du fond du coeur aller dans l’hôpital rural et dans le bâtiment mère-enfant la semaine prochaine. Sinon, nous vivons de merveilleux moments, nous goûtons aux fruits délicieux tels que mangues, ananas, fruits de la passions… et à la cuisine burundaise. Autre changement important pour tous : l’eau !! Nous apprenons à nous doucher à l’eau froide, avec 2 ou 3 bouteilles de 3,3 dl… c’est tout un art. Merci pour tous vos messages.

Avec toute mon amitié.

Véro

4 Réponses à “Découvertes et nombreuses questions”


  • LAURA,OLIVIER,TIFFANY,LOÏC

    bonjour a vous tous apres ces recit que dire ..
    c’est avec grand plaisir que je lis toute vos histoires .
    j’ai hate d’allumer l’ordinateur pour pouvoir enfin savoir ce que vous avez fait !
    a bientot et bises a tous de toute la famille

  • Hello Vero,
    Ily a tout juste une année, tu étais mon infirmière et tu terminais ton travail à l’Hôpital Pourtalès. Ta gentillesse m’a beaucoup aidée et maintenant je suis persuadée que tu arrives très bien distribuer ta douceur à toutes ces personne qui en ont grand besoin. Votre périple est devenu pour nous une façon de nous retrouver en famille et de consulter votre site. Maxime est très impressionné et se rend à tout moment sur internet pour vous suivre. Merci de nous faire vivre cette belle histoire de vie. Bisous à tous.
    Fabienne et famille.

  • coucou Véronique!
    comme tu le sais déjà nous suivons avec ferveur vos aventures burundaises!
    Je pense que tu as un grand travail à accomplir à Ruiygi et je sais que tu le feras avec toute ta professionalité et de tout ton coeur comme tout ce que tu entreprends dans ta vie!
    nous avons imprimé votre journal depuis votre départ pour que mes parents ,qui n’ont pas d’ordi, puissent suivre vos aventures(ils y tenaient!)!
    Votre expérience passionne petits et grands: depuis Marco(6 ans) jusqu’à mon père(80 ans)!
    Continuez à nous faire partager votre voyage!! Merci de tout coeur!!
    Les Della Five

  • Isabelle, Hervé, Loïc, Kevin

    Bonjour,

    C’est avec plaisir que nous retrouvons l’ordi après une semaine dans un gite valaisan sans ordi ni télé! Nous vous lisons avec beaucoup de plaisir.

    Les Lenweiter’s

Laisser un Commentaire




" Qui voyage ajoute à ... |
LOCATION MAISON DE VACANCES... |
Les randos de Jérome et Vir... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Voyage en équateur
| Les frenchies chez les Roug...
| BLEU MARINE